30 Mai 2018

HÉROS D’AFRIQUE : À LA DÉCOUVERTE DE NOMADE’S

Parce que l’Afrique est riche et que ces talents méritent d’être connus…
Dans notre rubrique itinérante de ce mois, nous mettons à l’honneur une start-up dakaroise spécialisée dans la production textile nommée « NOMADE‘S ».

 

Pouvez-vous vous  présenter à nos lecteurs ? Qui êtes-vous ?

Je suis Fatimatou SARR, sénégalaise d’origine et citoyenne du monde. Je suis Designer et co-brander de la marque Nomade’s, une marque de textiles.

Nomade’s… Pourquoi ce nom ?

Le nom Nomade’s a été choisi en hommage à nos origines : nous sommes toutes les deux peuhles et toucouleurs, ethnies nomades du nord et sud du Sénégal. Et, surtout du fait que nous aimons aller à la rencontre de nouvelles choses, de nouvelles personnes et traditions pour développer notre côté artistique et personnel.

Quel est votre domaine d’activité ?

À la base nomade est une marque de vêtements, maroquinerie, bijoux… En plus d’être le nom de l’entreprise. Aussi, nous travaillons dans la pub, le cinéma et costume designer. On travaille avec des jeunes réalisateurs, on est surtout très porté sur le genre et donc les femmes dans le domaine.

Quand et comment Nomade’s a t-il été créé ?

Tout a commencé avec Mariam qui vivait en France. Il y a 10 ans, en regardant un reportage à la télé sur l’activité textile des femmes mauritaniennes, qui faisaient la teinture de leurs voiles, Mariam mon associée a réalisé qu’il y avait un réel besoin dans notre pays et en Afrique sur ce segment. Ainsi, elle a abandonné en Europe et s’est envolée pour la Mauritanie où elle a appris des process de ces femmes. C’est donc après ce séjour qu’elle a décidé de faire le pas. Moi de mon côté, j’exerçais déjà en France dans le domaine du textile auprès de designers. Quand je suis rentrée au pays, on a décidé de lancer et restructurer la marque en unissant nos efforts et expériences. Ceci explique notre belle association, celle grâce à qui NOMADE’S demeure aujourd’hui.

 

Lire aussi: Tchonte Silue #BJKDtARTlents 

Est-ce que vous avez eu des moments d’épreuves où vous avez eu envie d’abandonner ?

On le vit toujours… On ne peut pas être entrepreneur et ne pas pouvoir tenir dans ce genre de moments. Si on pense ne pas avoir assez de force pour tenir, vaux mieux ne pas se lancer, rester chez soi et manger des chips. On a eu des moments où, il fallait qu’elle me tire pour que je me relève. Il y a aussi eu des moments où je devais faire de même pour qu’elle se relève. C’est cela la dualité et la symbiose, ce genre de moments qui enrichissent notre culture d’entreprise.

Nous avons fait face à beaucoup de challenges : la contrefaçon (la copie de nos modèles), le manque de financement, trouver des solutions aux problèmes existentiels de la vie d’entrepreneurs… Mais, malgré tout, on n’a jamais dit « NON » ou « On abandonne ».

Pendant ces moments d’épreuves ou challenges, avez-vous eu une astuce, une motivation ou un secret?

Bien sûr, le notre c’est la foi… Pour nous, le but ultime ou la mission de l’homme sur terre, c’est de travailler. Nous nous en avons conscience et nous travaillons pour.
Quand on sent qu’on ne va pas, on se réfère à la foi, et on se sent doublement motivées pour aller de l’avant.
L’autre élément est que nous croyons énormément en nous et notre vision, à telle enseigne que l’on se dit que c’est impossible qu’on abandonne ou qu’on échoue.
Nous y croyons dur comme fer et nous ne sommes pas prêtes à changer.

Quel est le next step pour vous ? Devenir le DIOR de demain ?

Non nonDIOR, c’est un univers… Nomade’s, c’est un autre univers.
Le next step pour nous ça sera d’avoir les fonds pour ouvrir notre propre boutique, un concept store, comme on le dit ici à DAKAR… Pour donner la chance aux artisans talentueux mais inconnus d’avoir accès à des espaces pour exposer et se faire connaître. Ensuite, s’implanter en Afrique de l’Ouest et se rapprocher d’autres créatifs africains pour échanger et apprendre de leurs expériences.

Si vous deviez choisir une valeur qui vous décrit le plus ça sera laquelle ?

FOCUS

Si vous deviez choisir une valeur qui décrit le plus NOMADE’S, ce sera laquelle ?

ORIGINAL

Votre mot de fin ou message à l’endroit des jeunes entrepreneurs sur le point d’abandonner ou à ceux qui ne se sont pas encore lancé ?

Prenez l’exemple sur nous… On fait tout nous-même, on veille parfois à travailler dans le sable, on travaille sur fond propre, mais on est heureux. Parce qu’on sait qu’un jour notre histoire sera contée a d’autres personnes comme vous qui hésitent encore à se lancer ou peine à persévérer. Ce qu’il faut se dire, ce n’est pas « je n’ai pas de moyen financier » mais plutôt « je peux le faire ». Surtout, il faut apprendre à traverser les obstacles, si le 1er apparaît, sautez le… Si le 2nd apparaît, faites de même jusqu’à ce que vous y arrivez.

Une idée originale de BJKD
Interview réalisé par  SENTINEL

Plus d'infos sur Nomade's ici

janinekacoudiagou