13 Fév 2017

Votre business plan efficace en 9 étapes

Tous ceux qui ont eu le courage de donner corps et vie à une entreprise ont déjà fait face au refus d’une banque, au scepticisme désespérant d’un investisseur. Bien des projets prometteurs sont morts ainsi, perdus par l’incapacité de leur promoteur à convaincre ses interlocuteurs sur la pertinence de son projet. Et pour convaincre, point n’est besoin d’être gloser ni phraseur. L’outil sacré qui vous permet de mettre banquiers et fournisseurs de votre côté s’appelle business plan, encore connu sous le nom de plan d’affaires.
Cet outil dont la mauvaise qualité a valu l’échec à beaucoup de projets n’est cependant pas difficile à construire. En quelques étapes rapides, on peut l’élaborer. Voici une démarche en 9 étapes

1-Sachez ce que vous élaborez comme document
Beaucoup ont cru élaborer un plan d’affaires et n’ont au final présenté qu’un projet ou un ramassis vague d’idées obscures présenté avec emphase. Le plan d’affaires est d’abord un document stratégique. Il n’est donc pas le guide line personnel de celui qui entend créer une entreprise. Ses destinataires sont extérieurs au projet dont il est l’objet. Il faut donc partir du préalable qu’ils ne savent pas de quoi l’on veut parler.

2-Faites de la lumière dans vos idées
Il y a toujours deux catégories de promoteurs débutants :
Le jeune homme excité par sa propre idée au point de se déconnecter de la réalité, et qui en parle avec verve et délire ;
Le promoteur aux idées floues qui ne s’est même pas encore convaincu de sa propre ambition. Pour les deux types d’entrepreneurs débutants, le remède est le même : définir clairement son projet. Certaines questions deviennent capitales dès lors : que veux-je faire concrètement ? La réponse à cette interrogation vous force à prendre en compte au moins cinq paramètres :
Quel est l’objet de l’activité envisagée ? (Vente d’un produit donné, fabrication…)
Quelle est la clientèle visée par mon produit ? Ce public a-t-il besoin du bien ou service que l’on se prépare à lui vendre ?
Quelles sont les ressources (humaines, financières et matérielles) pour la concrétisation de ce projet ?

3-Le résumé du business plan
Commencez votre plan d’affaires avec un résumé (donc un texte obligatoirement court ne devant pas dépasser 2 pages) pour donner un aperçu de toutes vos idées et pour exercer une attraction sur les destinataires de votre plan. Ce résumé est en effet la première chose que le banquier ou l’investisseur recherche dans votre business plan. De sa qualité dépendra la décision de vos destinataires de lire ou non le reste de votre business plan. Votre résumé est réussi lorsqu’il est une véritable accroche qui saisit vos lecteurs.

4-Décrivez votre projet
Après le résumé, fait une description de votre projet. Ne perdez pas le temps à faire une description émotionnelle. C’est plutôt le lieu de faire un historique succinct de l’entreprise et de préciser s’il s’agit d’une entreprise naissante ou si elle s’inscrit dans le développement d’une entreprise existante. Présentez aussi la raison d’être de votre entreprise, ses objectifs stratégiques, la description complète des activités composant son cœur de métier dont vous présentez le plan d’affaires. C’est aussi le lieu de présenter la plus-value du projet. Ce caractère novateur d’un projet peut être par exemple sa plus-value.
Bien entendu, la rédaction d’un plan d’affaires doit être précédée d’une étude de marché conduite avec rigueur. C’est cette étude qui devra vous donner des idées et des arguments pour la rédaction des différentes parties de votre business plan, notamment cette partie qui est quelque globale.

Lire aussi: Tout savoir sur les bienfaits de l’art

5-Définir une stratégie de marketing
Il est capital que l’on montre aux investisseurs et aux banquiers que l’on a prévu des activités pour faire, découvrir et aimer le nouveau produit que l’on met sur le marché. Il vous faudra alors mettre en exergue les quatre points axiaux de la stratégie marketing. Ces points axiaux sont : le produit, le prix, la situation géographique et la promotion.
Sur le produit, il faudra préciser sa spécificité et en quoi il est une réponse concrète aux besoins de votre marché de travail.
Sur le prix : à quel prix entendez-vous vendre ce produit ou ce service ?
La situation géographique : quelles sont les mesures pour faciliter l’accès de vos clients à vos produits
La promotion : Que pouvez-vous faire pour réellement atteindre votre marché ?

6-Élaborer un plan opérationnel
Le plan d’affaires doit intégrer les différentes activités qui seront quotidiennement exécutées, les défis à relever quant aux installations à mettre en place pour un bon fonctionnement de votre entreprise et les principales questions liées ) la mise en œuvre concrète du projet.

7-L’analyse SWOT
“SWOT” signifie Strenghs, Weakness, Opportunity and threats. Il s’agit une analyse organisationnelle permettant de mettre en relève les forces, faiblesses opportunités et menaces de l’entreprise en gestation. Cette analyse vous donnera une vision globale de votre projet et vous permettra de mieux convaincre les investisseurs.

8-Élaboration du plan RH et de la stratégie RSE
Il est important que vous sachiez clairement les compétences dont vous aurez besoin, les lignes principales de l’organigramme que vous devrez développer. Les investisseurs sont généralement intéressés par les conditions dans lesquelles les travailleurs seront amenés à produire les biens et services que l’entrepreneur entend vendre. C’est d’ailleurs dans ce même ordre d’idée qu’il faut convaincre les divers investisseurs que votre projet est respectueux de l’environnement, qu’il intègre une dimension sociétale.

9-La mise au point des prévisions financières
C’est essentiellement la partie chiffrée de votre plan d’affaires. Vous avez ici à présenter des projections financières de la future entreprise sur les trois ou les cinq prochaines années. Ensuite, un accent particulier est mis sur la première année que l’on présente avec force détails. Pour que les investisseurs et éventuellement les banquiers soient acquis à votre cause, assurez-vous de l’exactitude des chiffres avancés ici.

Même s’il n’y a pas de modèle standardisé d’élaboration du plan d’affaires, ces neuf étapes précédentes vous permettent de présenter au mieux votre business plan. Ce n’est que dans la mesure où votre plan est pertinent qu’il pourra convaincre. Mettez donc un point d’honneur à rédiger un business plan convaincant par la sincérité de ses données, par la clarté et la faisabilité indiscutable de votre projet.

Ailleurs sur le web: L’occasion, acte militant

janinekacoudiagou